Pin

Le pin de montagne ou pin mugo (Pinus mugo) est un arbre relique des périodes glacières n’habitant que les régions montagneuses d’Europe. L’espèce est relativement proche du pin sylvestre.

Description

Arbre ou arbuste à aiguilles par deux, non vrillées. Rhytidome gris-noir. Poussant sur des sols ingrats (tourbières, affleurements calcaires), là où les autres espèces ne s’installent pas, cette espèce est également pionnière.

Variété pionnière de la vallée de Derborence
(éboulement des Diablerets ou Liapey) :

Pinus mugo var. rostrata (syn. Pinus uncinata, Pinus montana…), dit « pin à crochets ». Arbre à tronc unique atteignant 15-25 mètres de haut, cône dissymétrique (2-7 cm) à écailles brun-jaunâtre, formant un crochet sur la partie renflée du cône. Son aire est comprise dans les Alpes du sud jusqu’en Valais, aire comprise généralement entre 1600 et 2200 mètres d’altitude.

Le pin de montagne a peu d’exigences écologiques : il supporte une saison de végétation très courte, pousse sur des sols superficiels, calcaires et même tourbeux. L’espèce est une relique de l’époque glacière, c’est pourquoi on la trouve dans des stations très éloignées les unes des autres, composant alors une aire très morcelée.

Il se mélange avec l’épicéa (Picea excelsa), le mélèze (Larix decidua), le pin cembro (Arolle / Pinus cembra), le pin sylvestre (Pinus silvestris), dont il peut s’en hybrider.

Usage

S’il n’avait pas autant de nœuds, son bois serait assez intéressant. Il était autrefois utilisé pour la fabrication de torches.