Arolle

L’arolle ou pin cembro (Pinus cembra) est, en Europe, une espèce typiquement subalpine. A l’exception de Pinus peuce, c’est le seul pin à cinq aiguilles originaire d’Europe.
A Derborence, on le trouve dans la région des Grands-Tours (Cheville).

Description

Arbre résineux pouvant atteindre, par bonnes conditions, 25-30 mètres de haut. Son rhytidome est gris foncé, d’abord lisse puis écailleux. Il présente des cellules résinifères. Les rameaux sont vert bleuté et pubescents. Les bourgeons sont cylindriques et pointus. Ses aiguilles, de section triangulaire, sont groupées par cinq (5 à 12 cm) ; elles sont parsemées de stomates blancs sur toutes les faces, ce qui leur donne une couleur vert bleuté. Ses cônes sont ovoïdes, d’abord violets puis brun-gris, à grosses écailles. Ils tombent sans s’ouvrir, la première année. La graine (pignon) est non ailée et mesure 8 à 10 mm de long.

Biologie

Son joli cône ovoïde abrite de petites graines au goût agréable dont les rongeurs se régalent. Ils empêchent ainsi la dissémination de cet arbre qui, en outre, a été longtemps victime de l’alpagisme.

Dans les Alpes, la reproduction des arolles est assurée en partie par un oiseau, le casse-noix moucheté (Nucifraga caryocatacte). Celui-ci extrait les graines des cônes, qu’il casse avec son bec, et les enfouit sous terre dans plusieurs centaines de caches disséminées sur son territoire de reproduction pour constituer des réserves. Cependant, malgré une extraordinaire mémoire, l’oiseau finit par oublier les 3/4 de ses cachettes ce qui permettra, quelques mois plus tard, la germination de nombreuses graines. Il arrive que certaines années les arolles ne fructifient pas ; les casse-noix migrent alors vers d’autres régions pour tenter de trouver de quoi se nourrir.

Le Pin cembro s’associe dans les alpes à l’épicéa (Picea excelsa), au pin à crochets (Pinus mugo), mais surtout au mélèze (Larix decidua).

La croissance du Pin cembro est très lente, surtout les premières années, et il est très longé vif : certains spécimens peuvent atteindre 600 ans.

Usages

Dans les Alpes, l’arolle est utilisé pour l’ébénisterie, la sculpture, la fabrication de coucous, du fait que son bois est tendre et facile à travailler; de couleur miel, il dégage une odeur particulière qui aurait des propriétés insectifuges.