Chocard à bec jaune

Le chocard à bec jaune, qui a par ailleurs les pattes rouges, est un Corvidé commun des Alpes.

Le chocard à bec jaune est connu des randonneurs qu’il accompagne dans l’espoir de trouver quelques providences tirées de leurs sacs. Avec son cri qui déchire le calme de la montagne, il peut faire preuve ainsi d’audace sans grand rapport avec sa prudence habituelle, qui lui fait préférer les falaises d’altitude. Les randonneurs le confondent souvent avec son cousin, le choucas des tours. Celui-ci est tout noir avec un capuchon gris et il vit en plaine.

Régime alimentaire

Le Chocard à bec jaune est omnivore. Il mange des insectes, baies escargots, mollusques, araignées, fruits, charognes. Parfois, il mange des pommes non récoltées dans les vergers en hiver. Opportuniste à loisir, il profite parfois des tas d’ordures pour se nourrir.

Habitat

Le nid du chocard à bec jaune est construit dans des cavités ou des anfractuosités de rochers en falaise jusqu’à une altitude de 3500 m. C’est un corvidé très social. Il vit en bande à longueur d’année et anime l’étage alpin et nival de nos montagnes. Les refuges et les fonds des vallées sont des lieux qu’il fréquente en cas de mauvais temps. En hiver il effectue une migration altitudinale et se rapproche des habitations humaines. Il passe davantage de temps à moyenne altitude, près des chalets, des villages et des stations de ski pour exploiter les déchets liés à l’activité humaine en montagne. On les trouve ainsi en grand nombre sur les sommets très fréquentés, près des refuges, des téléphériques et autres lieux très visités, où ils deviennent très familiers et se laissent parfois nourrir.

Reproduction

La femelle dépose une ponte unique annuelle de 4 œufs blanchâtres à brunâtres avec des taches sombres entre avril et juillet selon l’altitude.  L’incubation, assurée seule par la femelle, dure 17 à 21 jours. L’élevage des jeunes dure environ 30 jours.

En vol

Le Chocard à bec jaune se déplace en grandes troupes. Cascadeur né, profitant des colonnes d’air chaud, le long des parois rocheuses, pour monter en tournoyant en escadrille, puis se laissant retomber comme une pierre, son royaume est la haute montagne. Il plane beaucoup en profitant des mouvements d’air rapides et son vol est riche en acrobaties en tous genres. Habile voilier qui sait profiter du moindre courant ascendant pour se déplacer sans effort.

Protection

Espèce protégée, ses prédateurs sont le faucon pèlerin et le grand corbeau.